Nord-Cameroun : au revoir ma très chère burqa !

Depuis le double attentat de Fotokol, un débat sur l’interdiction ou non du port de la burqa fait des vagues sur la Toile.

150716170539_burqa_624x351_afp

Le port de la burqa est désormais interdit dans l’Extrême-Nord Cameroun après les attentats-suicide de Fotokol. Quel est donc ce fameux vêtement qui déclenche tant de tumulte, fait autant de vague sur la Toile et est si prisé des terroristes kamikazes ?

Fotokol, bourgade de l’Extrême-Nord camerounais a été la cible d’attaques terroristes. Dans cette petite ville frontalière du Nigeria, « deux attentats-suicide non revendiqués jusqu’à présent ont eu lieu dans la nuit du 12 juillet 2015. Il s’agissait des premiers attentats kamikazes en terre camerounaise. Ils ont causé 13 morts. Les deux kamikazes étaient vêtus de burqa. La seconde kamikaze s’est fait exploser derrière le camp militaire du bataillon d’intervention rapide ; sans faire de victime ». Vingt-quatre heures plus tôt, le samedi 11 juillet, à des centaines de kilomètres de là, à Ndjamena au Tchad; un kamikaze déclenchait sa charge explosive à l’entrée sud du plus grand marché de la capitale tchadienne tuant une dizaine de personnes et faisant de nombreux blessés. Points communs entre ses deux attaques, le modus operandi. Des kamikazes, parfois des hommes déguisés en femmes, se dissimulant sous une burqa (voile intégral) qui permet de camoufler par ailleurs la charge explosive. Un nouveau mode opératoire du groupe terroriste Boko Haram qui charrie panique générale et psychose au sein de la population.

Depuis le double attentat de Fotokol, un débat sur l’interdiction ou non du port de la burqa fait des vagues sur la Toile parmi les internautes camerounais. C’est à de véritables joutes oratoires par claviers interposés que se livrent les internautes. Car comme en France, ici aussi le voile intégral déchaîne les passions. Pour Mamoudou. M par exemple, « l’interdiction de la burqa est un impératif au regard de la situation sécuritaire, il rendra davantage fluides les mouvements en milieu urbain, permettra d’identifier les terroristes avant leur passage à l’acte en observant par exemple leur faciès ». C’est dans ce sillage que se rangent les autorités de la région de l’Extrême-Nord qui ont interdit le port du voile intégral  : « J’ai pris cette mesure en raison de la situation sécuritaire dans la région et nous avons demandé aux gendarmes, aux policiers d’interpeller toute femme qui porte le voile intégral », a déclaré le 15 juillet le gouverneur Midjiyawa Bakari. Mais ils sont également nombreux, à penser que l’interdiction du port du voile uniquement ne pourra pas juguler le problème des attentats-suicide. Les terroristes trouveront toujours d’autres moyens pour dissimuler leur charge explosive car ils changent de stratégie tout le temps. Les terroristes de Boko Haram avaient déjà eu recours aux mines antipersonnel. Des engins de la mort redoutables et qui ont déjà ôté la vie à de nombreux éléments de l’armée camerounaise ainsi qu’à des civils. 

Que dit l’islam sur le voile intégral ?

Au Cameroun environ 20 % des 22 millions d’habitants sont musulmans, selon l’Institut national de la statistique (INS). Contrairement à ce que pensent de nombreux fidèles musulmans, la burqa ou niqâb n’est pas du tout obligatoire, car le visage et les mains de la femme ne sont pas une ‘awra (nudité). Une règle reconnue chez les quatre écoles sunnites. Enfin, aucun verset du Coran ni texte de la sunna n’existe qui oblige le voile intégral à la femme musulmane.

The following two tabs change content below.
ebah essongue
Bloggeur camerounais, entrepreneur culturel et directeur du festival Woïla Hip Hop. J’ai été infecté très tôt par le virus de l’écriture et depuis près de 20 ans déjà je me passionne pour la culture et les arts urbains. Je suis gourmand de musique tout rythme confondu, j’adore les voyages, le sport, la lecture et VOUS !

1 Comment

  1. anytha

    k cette mesure soit vraiment appliquée bien qu’il existe ces precautions mais tachons d’etre viglents

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *